Au secours Mme Buzyn, mon mari va de plus en plus mal, il se meurt dans des souffrances physiques et psychologiques terribles.

 

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

 

Pitié dépêchez-vous, autorisez les patchs pour éviter cet assassinat.

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF